Après la politique du jetage, voilà la politique anti-ramassage. Car, évidement, à quoi sert de jeter, si c'est pour mieux accumuler?

Donc, j'ai résisté à l'achat d'un BBQ, d'un cours en ligne sur les plantes médicinales de nos pelouses, à une tunique à moitié prix de ma boutique préférée et à des jardinières tout à fait dans mon style.

Mais j'ai quand même acheté des plantes... on ne peut pas être parfait, c'est pourquoi la note de passage est fixée à 60% et on peut dire que j'ai eu un A- pour cette deuxième journée.

Il y a une vis qui manque à un tiroir de cuisine. Le tiroir des ustenciles. Deux jour que j'ai comme objectif de le réparer. Pour cela, il faudrait que je trouve la vis. 

Trouver la vis est plus compliqué que trouver le vice. et vice-versa. Ma voisine d'à côté va poursuivre les anciens proprios pour vice caché de fourmis charpentières dans le toit. Son toit est rongé. Il va lui tomber sur la tête si elle ne le fait pas refaire. Comme tuile qui lui tombe dessus, disons que celle-ci est déplorable autant au sens propre qu'au sens figuré.

Je dois remettre tous mes contacts manuellement dans mon cellulaire. Mon cellulaire qui n'a pas de clavier avec des lettres, c'est le système du clavier numérique, deux fois pour le b, quatre fois pour le s, etc.

J'ai de quoi m'occuper sur une terrasse!

Aujourd'hui, je vais jeter une ou deux revues ( crime contre l'imprimerie pour moi).