Le livre: Maigrir un jour à la fois: Caroline Gosselin, PhD, éditions Flammarion

cinq principes à la base d'une réflexion quotidienne pour nous accompagner dans une restructuration alimentaire d'où le plaisir n'est pas exclus, il parait.

Premier principe: Endossez le changement

Ça, mettons, c'est comme le contraire de quand tu te fais pogner pis que tu dis que c'est la faute de l'autre.
C'est aussi ne pas espérer le Père Noël de la diète.

De un, le Père Noël est gros, de deux, il est déjà passé en décembre et vous avez vu ce que ça a donné, de trois, c'est un gars et les gars ne comprennent rien au fait que leurs femmes engraissent alors que Demy Moore, elle, elle a eu quatre enfants et a un corps de Déesse.

Donc, le changement est votre responsabilité, ça viendra quand vous l'aurez décidé. Plus tôt vous allez vous décidez, comme je dis aux enfants quand ils renaclent à faire leur chambre, plus tôt ça va être fini. Et ne comptez pas sur moi pour le faire à votre place, j'aime à leur préciser, de même Caroline nous dit que pas une diète va le faire à notre place.

Amen.

Deuxième principe: Déterminez un objectif réalisable

N'est-ce pas qu'on se dit que c'est assez simple comme réflexion: Si on détermine un objectif irréalisable, on ne le réalisera pas.
si on ne le réalise pas, on n'est pas ben ben contente en plus d'être encore grosse.

Ceci dit, seulement les gars de Réseau Contact pense que les femmes normales pèsent 115 lbs à cinq pieds cinq. Vous n'êtes pas obligés de les détrompez, Dieu seul sait qu'un homme aime ses illusions, mais entre nous, visez donc un tit dix ou vingt à la fois. un tit cinq si vous êtes ben ben proche de votre poids santé.

Un objectif, c'est comme une sacoche. On le choisis selon notre personnalité et notre budget, on peut en avoir autant qu'on en veut.
Si elle est trop grosse, c'est dur à porter parce que trop lourde et on ne trouve jamais rien dedans. Si trop petite, ben, on manque de tout pis on n'a jamais rien qu'il nous faut.

Troisième principe: Abaissez votre poids-consigne

Notre corps a de la mémoire, lui. Pas toujours notre esprit, ni notre coeur et encore moins notre c... mais toujours est-il que notre corps va vouloir désespérément conserver le poids actuel. Bourrelets y compris.

Donc, il faut le convaincre aussi doucement qu'on le ferait pour notre ado qui s'est couché trop tôt ce matin, qu'il faut qu'il change d'idée au sujet de sa programmation de dormir tard, mais avec fermeté. Sinon, notre corps retournera à son poids initial de départ aussi sûrement que notre ado retournera à son lit douillet.

Quatrième principe: Apprenez à respecter vos signaux internes
Dites ça à votre chum et il va penser qu'il peut péter dans le lit si le vent lui tente.

Dites-y pas.

Ce que ça veut dire pour de vrai, c'est qu'il faut manger quand on a faim et arrêter de manger quand on n'a plus faim.

Donc, même s'il nous reste trois bouchées de salade et qu'on a peur d'avoir faim en pm, on arrête. Parce que nous pourrons manger de nouveau lorsque nous aurons faim,

Par contre, de ce que j'ai lu, Avoir faim n'égale pas exactement avoir envie de manger, particulièrement après huit heures le soir quand notre journée est terminée. Je me demande bien ce qui a ben pu faire penser à Caroline qu'on faisait des affaires de même. Va falloir trouver la stooleuse.

Cinquième principe:Honorez votre engagement

Assez simple comme résumé: Toffez la runne. Autrement dit, Ne lâchez pas avant d'avoir atteint votre objectif raisonnable, peu importe les éceuils du chemin dans lesquels vous tomberez Ex: écueil de chocolat, écueil du vin, et j'en passe.

Demain, je vous reviens avec les premières journées.